le coefficient bonus-malus

La convention ou le coefficient bonus-malus, est un mécanisme de réduction & majoration qui permet de reevaluer et mesurer votre cotisation d'assurance auto et ce annuellement. Ce facteur est très important car plus un conducteur a du bonus plus réduites sera sa prime, et plus ce dernier enregistre des sinistres responsables donc malussé, plus la prime sera majorée. Ce calcul se fait sur la base d'une prime de référence qui differe d'un assureur à un autre.

Comment fonctionne le bonus malus ?

Lors de la génération de la valeur du bonus-malus, deux facteur sont importants : La durée d'assurance & la prime de référence de l'assureur. Pour ce qui est de la durée, seule la période de 12 mois consécutifs est considérée sans les 2 mois précédents l 'échéance du contrat.

Tous les sinistres occasionnés durant, par exemple octobre 2016 et octobre 2017 sont pris en charge et détermine donc la prime de 2018. Le deuxième indicateurs et non des moindre, et celui de la prime de base qui dépend de chaque compagnie d'assurance. Tous les assureurs sont toute fois, tenus de respecter les règles du fonctionnement du bonus & malus.

Attention ! La prime de référence est propre à chaque assureur, d'ou l’intérêt de les comparer. Chose qui permet aux conducteurs malussés de trouver des primes d'assurance nettement moins chère que ce qu'ils supportent.

Type de Véhicules concernés Type de sinistre appliqué
Tous les véhicule terrestres à moteur sont concernés sauf seuls quelques véhicules sont exclus, en l'occurence :
  • 2 ou 3 roues, y compris les 125 cm3 (ou 11kw ),
  • véhicule d'intérêt général (ex:, pompier),
  • véhicule de collection (> de 30 ans),
  • véhicule et matériel agricole,
  • matériel forestier et de travaux publics.
Tous les sinistres pris en compte impliquent, de surcroit, la responsabilité ( soit totale ou partielle ) de l'assuré. Cependant certains sinistre ne sont pas pris en consideration :
  • les accidents de stationnement sans tiers identifié,
  • les vols,
  • les incendies
  • et les bris de glace.

Calcul du Bonus-Malus : Règles et Coefficients

En fonction des déclarations de l'assurés et surtout de sa part de reponsabilité, ce dernier sera soit bonifié ( bonus ) soit malussé ( malus). Au départ tous les assués sont égaux, il partent avec un bonus/malus de 1 ou 100% - ci-dessous un calcul de CRM

>> Le Bonus :

Annuellement*, si aucune sinistre n'est enregistré, l'assuré bénéficie d'une reduction de 5%. La bonus maxi est de 50% soit l'équivalent de 13 ans d'assurance. Pour ce type de bonussés, ils sont éxonérer d'un seule sinistre responsable aprés le maintient de ce bonus de 50% durant encore 3 ans.

Tableau de calcul du bonus et de la cotisation d'assurance sur la base d'une prime de base de 100 € par exemple
Nombre d'année Coefficient obtenue Le calcul Prime d'assurance
Aprés la 1er année 0,95 soit 95% 1x0,95 = 0,95 95 €
2e année 0,90 - 90% 0,95x0,95 = 0,90 90 €
3e année 0,85 - 85% 0,90x0,95 = 0,85 85 €
4e année 0,80 - 80% 0,85x,95 = 0,80 80 €
5e année 0,76 - 76% 0,80x0,95 = 0,76 76 €
6e année 0,72 - 72% 0,76x0,95 = 0,72 72 €
7e année 0,68 - 68% 0,72x0,95 = 0,68 68 €
8e année 0,64 - 64% 0,68x0,95 = à 0,64 64 €
9e année 0,60 - 60% 0,64x0,95 = 0,6 60 €
10e année 0,57 - 57% 0,60x0,95 = 0,57 57 €
11e année 0,54 - 54% 0,57x0,95 = 0,54 54 €
12e année 0,51 - 51% 0,54x0,95 = 0,51 51 €
13e année 0,50 - 50% 0,51*0.95 = 0.5 ( max) 50 €

sur 2 ans de bonne conduite, un assuré peut economiser 120€.

>> le Malus :

Avant tout il convient de noter que le malus est cumulable, cela veut dire que durant la même année, le calcul de prime prend en consideration l'ensemble des sinistre, avec peu de mal chance, la prime peut vite grimpé.

Exemple de calcul du malus
type d'accident la malus obtenue Le calcul Prime d'assurance
1 sinistre 100% responsable 1,25 1x1,25= 1,25 125 €
1 sinistre 50% responsable 1,125 1x1,125 = 0,90 112,5 €
2 sinistres responsables 1,56 1x1,25x1,25 = 1.56 156.25 €
1 sinistre 100% resp + 1 autre sinistre 50% responsable 1,40 1x1,25x1,125 =1,40 140€

Sur une seul année et avec un 1 seul sinistre, un malussé voit sa prime grimper de 25€, soit 300 par an. en revenche, si un malussé n'enregistre aucun sinistre responsable durant 2 ans d'assurance consecutifs, il bénéficie d'une descente rapide et revient à la case départ de 1.

Les conséquences d’un malus sur l’assurance auto

Chaque année, la prime d'assurance est réévaluer sur la base du CRM. Avec un seule accident vous avez 25% de plus en plus des augmentation que seul l'assureur décide sur la base des statistiques. D'ailleurs pas la peine de prétendre à une résiliation suite à de telle augmentation surtout si elle est liée au malus. Les chose ne s’arrêtent pas ici puisque en cas d’aggravation de risque la prime s'envole jusqu’à +400% de plus alors que en cas d'un malus maximum celle ci demeure à 350%.
En cas d'alcoolémie avec sinistre 100% responsable. L'assuré risque de payer très cher. Concrètement, pour celles et ceux qui s'interrogent encore sur le malus auto et l'impact du risque aggravé sur la prime d'assurance...il convient de rappeler que si votre prime de base s’élève au départ à 500€ alors, au final vous risquez de payer > de 937€

Comparer les assureurs spécialisés dans les malussés

Chercher une assurance auto malus est similaire à la recherche d'une solution d'assurance auto pour résilié, il faut s'adresser à des spécialistes un peu comme sos malus car un automobiliste qui registre des sinistres importants represente un risque trés elevé. Mais cela n'empeche que les personne malussés peuvent minimiser leur depenses d'assurance auto via les courtiers qui sont plus à meme de comparer.