Résilier : c'est aussi du recours de l'assureur ?

Croire ou penser une seconde que la résiliation ne peut se faire que par une seule partie soit seulement par l'assuré est une méconnaissance totale du code réglementaire des assurances que tant d'assurés ignorent, cette faculté de résiliation est aussi partagée avec l'assureur ne soyez donc pas surpris s'il en fait usage.

Dans le temps cela risque de se produire soit en cours d'année soit au moins deux mois avant la date anniversaire ou l'échéance principale (selon cas ) du contrat... et ce pour une des raisons suivantes qu'on peut classifier en 4 catégories

  • ➨ en cas d'un de non-paiement des cotisations - rejet de prélèvement
  • ➨ en cas d'aggravation du risque assuré : alcoolémie au volant, délits relatifs aux code de la route, retrait de permis, usage de fausses informations.. en definitive tout ce qui implique votre responsabilité.
  • ➨ après un accident soit un sinistre si le contrat mentionne cette possibilité et si cela rentre que dans les 2 cas prévus dans le code des assurance à savoir : un sinistre suite à une infraction liée à l'alcoolémie, ou une infraction qui a engendré le retrait de votre permis.

Pourquoi Autant de Problèmes Après ?

C'est là toute la problématique qu'engendre ce type de résiliation, un effet une fois l'assureur résilie votre contrat, sa décision est consolidée sur deux niveaux en amont et en aval : premièrement la résiliation est notifiée auprès de l'AGIRA donc accessible et consultable par les autres compagnies d'assurance, vous étés donc fiché et classé hors norme durant 2 à 5 ans selon le motif de résiliation, puis ensuite votre relevé d'information n'est pas épargne puisque "résilié par la compagnie" y figure aussi. Aucun assuré ne peut prétendre s'assurer après sans ce relevé de situation. Une espèce de fiche signalétique qui vous suit partout comme l'ombre qui définit votre profil de conducteur

Vous n'allez donc pas tarder à vous rendre compte que les conséquences directes de votre résiliation est soit envolée de votre prime soit un refus de vous assurer pur et dur ! et si par malchance vous avez traîné un fort malus suite à des accidents responsables, les choses se corsent puisque la prime peut être deux voir trois fois plus majorée.

Eviter ou surmonter la résiliation ?

Afin d'éviter ou pallier convenablement votre résiliation, voici quelque conseils qu'il faut mettre en oeuvre :

  • Si vous recevez un mise en demeure à cause de vos impayés, prenez l'initiative de contacter votre assureur ou courtier aux sujets des somme non-payées ou réclamées et arranger au plus vite les choses surtout si vous n'avez jamais été un mauvais payeur en alimentant votre compte bancaire ou en changeant éventuellement les dates prévues pour les prélèvements.
  • Adoptez une bonne conduite, cela réduit de moitie le risque d'un sinistre et donc d'un accident, évitez tout excès d'alcool ou de vitesse.
  • Si vous avez eu un sinistre considérez son ampleur avant de la déclarer en effet s'il s'agit d'un petit sinistre dont la franchise vous revient en grande partie, inutile de le déclarer, un bris de glace ou un léger accrochage de stationnement.
  • Ne mentez pas à votre assureur lors de vos déclarations, toute fausse information risque de vous priver d'assurance et de protection même en cas de sinistre. remplissez aussi les formulaire de souscription avec prudence avant de les signés.
  • Si vous eu plusieurs sinistres au cours de la même années, qu'il soit responsable ou pas, contacter la concurrence pour avoir une idée puis résilier avant que votre assureur vous surprend
  • Lisez attentivement votre contrat, posez toutes les questions sur les circonstances qui peuvent conduire à sa résiliation à votre assureur.
  • Si vous avez regrouper plusieurs contrats chez le même assureur, essayer de mettre cet atout pour trouver un accord à l'amiable eu sujet de votre résiliation si celle-ci est irrévocable.
  • Adressez vous à des comparateur en ligne qui acceptent les conducteur résiliés et à des sites spécialisés en risque aggravé et faites plusieurs devis d'assurance.
  • Faites vous épauler avec un courtier, ce dernier mettra en avant son savoir faire pour vous trouver une assurance qui vous acceptera avec des tarifs abordables et surtout raisonnable
  • Préparez vos documents afin d’éviter toute nullité de contrat, relevé d'information (relevé d'information fourni par l'ancien assureur), permis, carte grise, relevé SEPA...ect et respectez les délais fixés pour l'enregistrement de votre contre.
  • Adressez-vous aussi au BCT qui se chargera de contraindre un assureur de vous assurer si la responsabilité civile vous convient et que vous n’êtes pas pressé de vous réassurer.
  • Optez pour une assurance spéciale qui vous propose un formule complété dès la tiers simple : dépannage, remorquage, garantie conducteur, défense pénale et recours.